CJV dispersée

Rassemblement d'amis dispersés dans le monde
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Palmarès JV

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
Kurush
Limace Baveuse
Kurush

Nombre de messages : 696
Age : 35
Localisation : Back from the City
Date d'inscription : 27/06/2005

MessageSujet: Re: Palmarès JV   Lun 17 Sep 2018, 5:31 pm

The Ninja Warriors Again (SFC) 15.09.18

Remake réalisé par Natsume du hit d'arcade de Taito, The Ninja Warriors Again (ou "The Ninja Warriors: The New Generation" en Occident) est un beat them all particulièrement pêchu, qui se joue sur un seul plan. On y incarne 3 androïdes Ninja au choix : Ninja (panne d'inspiration pour le nom? Smile), le tank armé de nunchaku et d'un réacteur dorsal (il est trop lourd pour sauter); Kunoichi la nana équipée de katana et kunai (la plus équilibrée mais pourtant celle que je trouve la moins fun à jouer); et enfin Kamaitachi, avec une faux soudée à chaque bras et des membres étirables "à la Dhalsim" (mon perso préféré, de loin). Tous les persos sont charismatiques à souhait et les sprites imposants. La panoplie de coups met à l'amende la plupart des beat them alls, avec 3 projections par perso, de multiples combos, plusieurs attaques sautées... On dénombre facilement plus de 10 attaques différentes par perso. On peut également remplir une jauge de Blaster qui donne droit à une super attaque explosive faisant le ménage à l'écran. Elle ne fait pas beaucoup de dégat mais est très utile quand on se retrouve en mauvaise posture (encerclé par plusieurs ennemis par exemple). On peut également balancer ici et là quelques projectiles assez originaux (motos, caisses, bonbonnes de gaz, etc). Les ennemis font dans la variété : snipers, simples soldats, ninja avec masque de kabuki, commandos, yakuza, cracheurs de feu, espèce de nains avec des griffes, etc.
Techniquement, c'est un sans faute avec des décors variés et colorés qui fourmillent de détails, de nombreux ennemis à l'écran, le tout sans aucun ralentissement. Franchement, on est pas loin du'un rendu Neo Geo pour le coup ! Les musiques, sans être exceptionnelles pour autant, sont entraînantes et accompagnent bien l'action.
La durée de vie est plus que correcte pour le genre puisqu'il faut à peu près 1 heure pour le finir. Les 8 stages et le bestiaire sont variés et la panoplie de coups suffisamment riche pour que la lassitude ne n'installe pas. Mention spéciale pour la mise en scène des boss, très spectaculaire et d'une classe folle. Les derniers stages ne sont pas foncièrement évidents mais après quelques tentatives on en vient rapidement à bout, d'autant plus que les continues sont illimités (une seule vie par continue par contre). Reste toujours le plaisir de refaire le titre avec un autre perso.
Comme il n'y a qu'un seul plan, l'action n'est pas du tout confuse à l'écran et les hitbox précises... Revers de la médaille, il n'y a pas de mode 2 joueurs (ça aurait été rapidement le bordel en multi à l'écran, même sans friendly fire). Et la censure est passée par là (sang vert), même en version jap...

Bref, un des tous meilleurs beat them all de la console, avec une profondeur de gameplay sidérante et une classe incontestable.

A noter qu'un portage sur Switch devrait sortir courant 2019, avec 2 nouveaux persos, des sprites et des décors retravaillés et un affichage en 16-9 (un peu comme pour Wild Guns).
https://www.youtube.com/watch?v=2gnY-Xhu3qU


Super Turrican (SFC) 16.09.18

Série initiée par Manfred Trenz au tout début des années 1990 sur micro-ordinateurs 8 bits puis sur consoles, on doit cet épisode au studio Factor 5.
Il s'agit toujours d'un run & gun / platformer dans lequel on incarne un space marine. Et pour donner des références un peu plus précises, d'un mix de Contra et de Metroid, car l'exploration y est importante (quoique moins que dans d'autres épisodes de la série).
Notre space marine dispose de 3 armes upgradables (tirs multiples, laser droit, balles rebondissantes), d'un laser beam qui permet de freezer les ennemis et de faire apparaître des plateformes, et de smart bombs. En se baissant, à la manière de Samus Aran, il devient une morphing ball invulnérable (mais assez difficile à contrôler) qui peut aussi larguer des mines. Feature malheureusement sous-exploitée à mon goût...
Techniquement, le titre est assez balèze avec de nombreux éléments affichés à l'écran, des décors qui explosent de couleur. Il n'abuse pas des capacités techniques de la console (quelques utilisations du mode 7 et de multi-scrollings ici et là) mais l'action reste très fluide, sans aucun ralentissement à déplorer.
Les stages se découpent en 3 sub levels et ne brillent pas pas leur originalité : désert volcanique, monde industriel (au beau milieu d'une usine hostile, avec produits chimiques et jet de flammes), niveau enneigé et enfin environnement extra-terrestre, plagiat éhonté d'Alien (d'autres développeurs de JV ont été attaqués en justice pour moins que ça !). Les musiques en Dolby Surround et à base de synthé (made by Chris Huelsbeck) sont vraiment réussies, clairement un des gros points forts du soft.
Le jeu n'est pas très dur, hormis un passage de plateformes assez fastidieux dans le dernier monde qui se passe au pixel près et qui m'a coûté un paquet de vies (et même un continue) ! L'exploration est récompensée avec entre 5 et 10 vies cachées par monde, dont certaines très bien planquées.

Au final, ce Super Turrican reste un bon titre, très réussi techniquement. Par contre, on peut lui reprocher des boss trop faciles (l'Alien final est une grosse blague) et un manque manifeste d'imagination et de personnalité. Je trouve aussi que l'aventure s'étiole un peu sur la durée : si les  premiers mondes sont très sympas à parcourir avec un level design audacieux et de multiples embranchements, les 2 derniers sont trop linéaires et nettement plus bancals. Des contraintes de date de sortie sans doute...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kurush
Limace Baveuse
Kurush

Nombre de messages : 696
Age : 35
Localisation : Back from the City
Date d'inscription : 27/06/2005

MessageSujet: Re: Palmarès JV   Lun 01 Oct 2018, 9:16 pm

Metal Slug 4 (Neo.Geo) 23.09.2018

Après la faillite de SNK, c'est Playmore qui a récupéré les licences phares de la marque et a délégué le développement de ce nouvel opus à Mega Enterprise, une société coréenne. Quelques éléments apportent un léger vent de fraîcheur : 2 persos font leur apparition (Nadia et Trevor), tout comme le Dual Machine Gun et quelques nouveaux véhicules (dont un side-car)... Oui mais malheureusement, ce titre recycle (repompe ?) allègrement de nombreux points des épisodes précédents, dont des skins d'ennemis (les zombies, les pseudos-terroristes du Moyen-Orient, etc.) et des pans entiers de niveaux. Je trouve que la difficulté n'est pas non plus très bien calibrée : les Metal Slugs sont toujours assez exigeants mais ce dernier n'est pas toujours fair-pay, avec certains passages particulièrement putassiers (où on est presque obligé de mourir). Les musiques sont souvent quelconques, un comble pour la série.
Le manque de prise de risque et d'originalité aurait pu flinguer ce titre mais il repose sur des bases suffisamment solides pour qu'on s'amuse malgré tout.
Cela dit, ça reste d'assez loin l'épisode le moins abouti sur Neo Geo, mes préférés restant le X et le 1 (mais le 3, le 5 et le 2 lui sont aussi largement supérieurs).


Blue's Journey (Neo.Geo) 23.09.2018

Blue's Journey est l'un des rares platformers sortis sur Neo Geo et d'ailleurs probablement le seul à ne pas être typé arcade. On y incarne un lutin prénommé Blue dont la mission est de débarrasser la planète Raguy (c'est d'ailleurs le titre du jeu en version jap) de la tribu Daruma, qui pollue et industrialise à foison l'environnement... En quelque sorte, une espèce de Nicolas Hulot qui n'aurait pas abdiqué donc...
Pour mener à bien sa tâche, notre lutin peut sauter sur les ennemis, les lancer les uns sur les autres et les étourdir/tuer à l'aide de plusieurs armes (feuille, bombes "glands" et boomerangs). Un bouton permet également de changer de taille, histoire de se faufiler dans des passages secrets pour récupérer des items, faire le plein de bonus. Revers de la médaille, en taille réduite, il est impossible de tuer les ennemis.
Le titre propose une petite dimension RPG assez sympa : quelques interactions avec des PNJ, et des des magasins où l'on peut faire des emplettes à l'aide de fleurs (la monnaie locale du jeu) afin de mettre la main sur des objets assez originaux (en plus des traditionnels achats de vies ou refill de la barre d'énergie) : un coffre fort pour garder son inventaire après sa mort, des palmes pour progresser plus facilement sous l'eau, des chaussures à crampon pour adhérer à la glace, invincibilité temporaire, guérison d'empoisonnement, etc.
On sent que les développeurs ont puisé dans pas mal d'influences comme Wonder Boy, Alex Kidd ou bien encore Mario (l'arbre à clochettes dont il faut atteindre le sommet en fin de level rappelle furieusement le drapeau de Super Mario Bros.). Mais Blue's Journey parvient malgré tout à avoir une identité propre. Graphiquement parlant, le titre accuse son âge (sorti en 1990) mais les décors sont très colorés et les musiques enjouées et proches d'une qualité CD. Les environnements traversés ne sont pas super originaux (jungle, monde volcanique, marais, ville mécanique, etc) mais ils ont le mérite d'être variés et surtout il faudra faire le choix entre plusieurs chemins, ce qui offre une rejouabilité certaine. Pour voir l'ensemble des 6 stages, il faudra finir le jeu une seconde fois (sachant qu'il faut finir 4 stages pour en voir la fin).
Au final, ce Blue's Journey est un assez bon titre, même si je trouve qu'il fait un peu "tâche" car trop sérieux pour la Neo Geo. Je lui préfère Spinmaster / Miracle Adventure dans le genre action-plateformes pour son fun immédiat et son côté arcade exacerbé, même si ce dernier est vraiment trop facile à finir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lars
Cochonou
Lars

Nombre de messages : 4509
Age : 35
Localisation : dans les montagnes ...
Date d'inscription : 26/06/2005

MessageSujet: Re: Palmarès JV   Ven 05 Oct 2018, 3:29 pm

Dead Cells (Switch) 1.10.2018

Un Rogue Like orienté RPG, où chaque run est unique de par la génération de niveaux aléatoires, mais également car chaque arme l'est aussi, à la manière d'un Diablo. En plus d'une immense variété de type (épée, arc, bombe, tourelle, pièges à loup, sorts etc ...) les armes ont également une multitude de lignes de caractéristiques aléatoires (+100% sur ennemi empoisonné, explose à la mort, applique de l'huile inflammable etc etc ...) qui rendent chaque run intéressant en nous forçant à optimiser son build et le gameplay selon les loots. Il y a également une quizaine de mondes différents, mais il faudra toujours en compléter 7 + 2 boss pour voir le boss final, selon le chemin que l'on prend.

Le gameplay est plutôt précis et vif, il arrive de crever bêtement dans les pics mais on ne peut s'en prendre qu'à soi-même.

Comme dans tout bon Rogue Like, la mort renvoie au début, et niveau 1 ... ce qui peut vite être excessivement frustrant quand on avait enfin son build favori avec double tourelle boostée au max et sort de congélation, mais c'est la vie. Les runs durent environ 1-2h pour arriver au boss de fin en fouillant chaque recoin, sachant qu'il y a des portes à timer au début de chaque niveau (très très court ... 2 minutes pour le monde 2 par exemple) derrière lesquelles se cachent des montagnes de butin pour les rushers qui préfèrent ne rien fouiller, foncer, et arriver quand même bien équipés au boss final. Une très bonne idée !

Au rayon des boost permanents, c'est peut-être le point délicat, il y a les runes de déplacement (saut mural par exemple), les plans d'armes (à looter puis acheter pour les débloquer afin de leur donner une chance de dropper), les plans de mutations (des buffs à choisir en fin de niveau), et quelques boosts du type "plus d'armes au marchand", "plus grande potion de soin", "Plus d'or conservé à la mort" etc ... Ceci va rendre le jeu plus riche, mais on ne sent pas de montée en puissance, et on peut toujours se faire atomiser au niveau 1 après 25h de jeu. On aurait apprécié des boost permanents de vie ou de dégats ...

La rejouabilité est par contre exceptionnelle, j'y suis toujours après près de 25h de jeu, une fois le jeu fini 1 fois, on débloque la difficulté +1 avec de nouvelles armes et une nouveauté de gameplay, et ainsi de suite. Un peu comme Diablo, le vrai challenge sera de le finir en +4, mais le +1 est déjà monstrueux à mon goût ... Je ne suis toujours pas arrivé à voir le boss final ... L'espoir de tomber sur LE loot parfait et rouler sur le jeu participe aussi à l'envie de refaire des try.

Les musiques enfin, pas spécialement marquantes sauf celle du niveau 1 et du niveau final qui sont particulièrement bonnes.

Au final un jeu difficile, frustrant, mais terriblement addictif !



The Messenger (Switch) 4.10.2018

Hommage non dissimulé au 1er Ninja Gaiden (le look du Ninja et sa manière de courir sont quasiment identiques), le jeu est cependant construit comme un MetroidVania.

Le point fort du jeu à mon sens est l'humour et l'autodérision, surtout dans la première partie du titre où l'on découvre un peu le background du personnage et des différents PNJ (Ninja Gaiden y est d'ailleurs cité). Les histoires du boutiquier sont souvent géniales, très drôles et inattendues.

L'histoire est également très bien ficelée et originale, mais du coup on regrette que la 2e partie du jeu soit absolument non guidée et ne suive plus aucune trame. Certes cela apporte une grande liberté et on peut faire à peu près tout dans n'importe quel ordre, mais cela tranche un peu trop avec l'histoire très cadrée et intéressante du début, dommage. On a du coup droit à un gros rattrapage d'histoire (toujours aussi bonne), vers la fin, alors que la distiller sur le reste du jeu aurait été plus sympa.

Le gameplay est également très bon et fluide MAIS un peu mal foutu. La même touche est utilisée pour trop d'actions selon le contexte, et on se retrouve souvent à faire un peu n'importe quoi. Le double saut a un mécanisme également un peu obscur. Certes on s'y habitue, mais ce n'est pas idéal dans les (rares, heureusement) salles avec des sauts très complexes.
Un mécanisme aussi très original que je ne spoilerai pas est également sous-exploité à mon sens et rend le jeu plus confus que riche. On se retrouve donc à faire BEAUCOUP d'aller-retours et à se perdre dans les mêmes mondes encore et encore. Certes c'est le principe dans ces jeux, mais c'est un peu trop je trouve.

La difficulté est plutôt bien dosée, mais le jeu reste assez facile, surtout grâce à une mort très très peu punitive, on respawn tout près quasiment sans pénalité. On meurt donc plus par excès de zèle/rush, que sur une vraie difficulté.

Les musiques enfin, étrangement elles sont plutôt toutes avec une mauvaise intro, mais certaines ont un thème principal magnifique, il vaut donc le coup d'attendre un peu dans certaines zones ! Celle du magasin est un bon exemple https://www.youtube.com/watch?v=YFOa9SErWzY A 26:41 la musique commence et est chiante, et le thème sympa arrive enfin à 27:10 ... généralement en 30s on est déjà ressortis de la boutique !

Au final le jeu reste très sympa et se finit en une grosse vingtaine d'heures que je ne regrette absolument pas !



A choisir pour n'en acheter qu'un, j'irais plutôt sur Dead Cells pour l'originalité et la rejouabilité, mais les 2 valent vraiment le coup d'être faits, surtout pour les nostalgiques des jeux rétro ... Kurush devrait faire The Messenger et Poly Dead Cells Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poly
Lapinou en Chaleur
Poly

Nombre de messages : 4566
Age : 35
Localisation : Somewhere Anywhere
Date d'inscription : 27/06/2005

MessageSujet: Re: Palmarès JV   Dim 07 Oct 2018, 9:09 am

Shadow of the Tomb Raider

3eme épisode du reboot de squaresoft, qui se déroule cette fois ci principalement dans la jungle péruvienne. La première chose à dire est que le titre ne réinvente rien des précédents opus. Il n'y a quasiment aucune nouveauté de gameplay. Si on a pas aimé les précédent, on n'aimera pas celui. Au moins on sait à quoi s'attendre.

La principale différence avec les précédents, ce sont les phases qui sont mises en avant. Dans le premier opus, c'etait la survie. Dans le second Lara s'affirmait et devenait une guerrière sans pitié. Le 3eme opus se focalise beaucoup plus sur l'exploration (pas mal de choses cachées, de nombreuses cryptes et tombeaux cachés), et sur les énigmes. Il y a plus d'énigmes que dans les précédents, et c'est tant mieux. Après les énigmes ne sont pas non plus extremement difficiles, mais elles ont le mérite d'être variées, et chaque énigme est différente.

Au niveau gameplay, le jeu reste très fluide, et globalement Lara est maniable dans les phases d’escalade. Je note quand même parfois un manque de visibilité sur la prochaine corniche à accrocher, ce qui ne manque pas de faire tomber Lara à sa perte.

Le très gros point fort du jeu, comme les précédents, c'est l'ambiance, et l'ambiance sonote particulièrement. Ou qu'on soit, entre les remarques de Lara, la musique qui change subtilement, et autre bruits d'ambiance qui arrivent toujours au bon moment, on est vraiment au Péru avec Lara. Sans le son le jeu perd beaucoup de son intérêt. C'est d'autant plus vrai dans certains passage beaucoup plus "creepy" que dans les précédents opus "shadow" of the tomb raider oblige.

Les combats en revanche sont beaucoup moins mis en avant dans cet épisode. S'il y a 2 ou 3 phases de combat jusqu'au 3/4 de l’aventure (plus de 15h déja), c'est le grand max. C'est assez étrange, car on propose à Lara plein d'armes, qu'on peut améliorer et tout (et d'ailleurs son croule dans les composants) .... mais on ne s'en sert que dans le dernier quart du jeu. Rien de révolutionnaire dans les phases de combats, si ce n'est que la partie "furtive" est beaucoup plus mise en avant et la plupart des combats permettent d'être fait 100% en furtif. Au final c'est le plus interressant car il y a un peu de réflexion. J'ia joué en difficile, et quand je foirais mon approche furtive, et que ca devenait bourrin je massacrais quand meme les ennemis. Le jeu se termmine également par un combat de boss, ce que je trouve dommage car le jeu jusqu'a présent ne se focalisait pas sur el combat. J'aurai bien vu une énigme finale timé ou autre

Niveau difficulté, le jeu propose de moduler la difficulté sur les combats, les énigmes et l'exploration, cqui change respectivement les dégâts des mob, les indices que donne Lara sur les énigmes (aucun en difficile), ou les compo ramassés.

Au niveau scénario, je l'ai trouvé un peu léger, et Lara semble un peu bipolaire dans cet épisode, passant du rire au pleur à la rage en quelque seconde. C'est un peu perturbant et pas toujours bien amené. C'est dommage car l'épisode conclu la trilogie, et le scénario est le plus faible des 3.

Autre point amusant le jeu propose pour plus "d'immersion" que les PNJ parlent leur langue d'origine dans le jeu. Je me dit cool, avec les sous titre ca ira. Mais on final on s retrouve avec Lara qui parle Anglais et les PNJ qui répondent en Espagnol / Inca / Maya selon leur origine ... c'est complètement idiot sur les dialogues un peu long ... et ça casse complètement l'immersion.

Au final, ca reste un très bon jeu, avec une ambiance excellente et un retour vers les énigmes qui ont fait connaitre la série. Pour ceux qui ont déjà fait les 2 premiers, ils ne seront pas dépaysés, et ce 3eme épisode reste à faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Kurush
Limace Baveuse
Kurush

Nombre de messages : 696
Age : 35
Localisation : Back from the City
Date d'inscription : 27/06/2005

MessageSujet: Re: Palmarès JV   Dim 07 Oct 2018, 11:03 pm

Il faudra que je l'achète à l'occase ce dernier Tomb Raider, tiens !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kurush
Limace Baveuse
Kurush

Nombre de messages : 696
Age : 35
Localisation : Back from the City
Date d'inscription : 27/06/2005

MessageSujet: Re: Palmarès JV   Dim 07 Oct 2018, 11:03 pm

Darius II (MD) 07.10.2018

Conversion de l'arcade, ce shmup réalisé par Taito est sorti en 1990. Il accuse son âge malgré une technique plutôt réussie : effets de distorsion et nombreux parallaxes. A noter quand même quelques ralentissements lors de certains passages (assez rares sur MD pour être signalé !).
La série Darius est connue pour son univers aquatique, son ambiance étrange et ses ennemis atypiques, à base de poissons et de crustacés biomécaniques (rascasse, calamar, crabe, tortue, etc.). L'armement n'est pas très original mais la grande force de Darius réside dans les différents embranchements à la fin de chaque stage, un peu comme dans Outrun. Concrètement, on commence par le Soleil puis Mercure (2 choix), Venus (3 choix), la Lune (4 choix), la Terre (5 choix), Mars (6 choix) pour finir par Jupiter (7 choix mais avec plusieurs niveaux identiques). Au final, on a 26 tableaux différents à parcourir. Cette arborescence pousse à refaire le jeu plusieurs fois pour découvrir tous les stages. Autre caractéristique de la série, le message " WARNING! A huge battleship is approaching fast " avant d'affronter le boss de fin de niveau... Dans l'ensemble, les musiques sont assez correctes (elles contribuent à l'ambiance) mais les bruitages assez foireux tapent vite sur le système...
Niveau difficulté, le titre n'est pas évident et il est presque obligatoire de le one-lifer (ou du moins le 1cc) car on perd tout son armement à chaque fois que notre vaisseau est détruit...
Au final, ce Darius II reste un assez bon shoot them up même s'il est très (trop) classique à mon goût. La concurrence étant tellement féroce sur MD en matière de shmup, vous pouvez sans doute faire l'impasse sur ce soft.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kurush
Limace Baveuse
Kurush

Nombre de messages : 696
Age : 35
Localisation : Back from the City
Date d'inscription : 27/06/2005

MessageSujet: Re: Palmarès JV   Mar 09 Oct 2018, 10:25 pm

Mugen Senshi Valis (MD) 08.10.2018

Réalisé par Telenet Japan, Valis est tiré d'un manga dans lequel on incarne Yuko. Notre écolière japonaise est armée d'une épée ("Valis") et défouraille des monstres à tout-va. L'aventure qui s'étale sur 7 niveaux commence dans le monde réel (Tokyo) pour basculer ensuite dans un univers beaucoup plus fantastique (volcan, forêt, temple en ruines, etc). Les actions de notre héroïne sont assez limitées : attaques, sauts, et glissades. Les 4 ou 5 armes sont upgradables sur 3 niveaux grace à des power-ups et l'on récolte une attaque spéciale à chaque boss battu (à utiliser avec parcimonie car consommatrice de MP) : bouclier sous forme de dragon de feu, tremblement de terre, tirs de glace, etc.
Les cut-scenes sont assez sympas (même si on est loin de celles des versions PC Engine, support oblige) et les musiques globalement réussies...
Par contre, l'aventure est horriblement linéaire et manque singulièrement de fun. Le schéma est toujours le même : avancer, tuer les monstres, et recommencer, encore et encore... Il n'est pas rare de progresser à l'écran sans croiser un seul ennemi pendant 20-30s et croyez moi, c'est long !!! Le scrolling est assez bizarre, Yuko est placée aux deux-tiers à droite de l'écran (pas évident d'anticiper l'arrivée des streums), l'animation est saccadée, les collisions aléatoires, les sauts peu précis, le framerate poussif, et la stratégie aux abonnés absents (contre les boss, il faut souvent bourriner le bouton d'attaque en espérant que leur barre de vie descendra plus vite que la notre).
Bref, en restant un tant soit peu objectif (je ne suis pas un immense fan de la série Valis, qui manque d'originalité et de personnalité selon moi), ce titre est un action-platformer tout juste moyen. J'enchaînerai prochainement avec Valis III sur MD. Avant éventuellement de me refaire les épisodes PC Engine (il me manque d'ailleurs le 1er opus)... au risque de succomber à une overdose ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lars
Cochonou
Lars

Nombre de messages : 4509
Age : 35
Localisation : dans les montagnes ...
Date d'inscription : 26/06/2005

MessageSujet: Re: Palmarès JV   Jeu 18 Oct 2018, 9:05 am

Poly toi qui es en manque d'inspiration de jeux, en lancant Dead Cells hier j'en ai vu 2 dans mon menu Switch que tu pourrais faire : Celeste (si tu as aime Meat Boy et que tu en as pas marre de crever sur Dead Cells), et Xenoblade 2 si tu veux te lancer dans un bon RPG bien long Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kurush
Limace Baveuse
Kurush

Nombre de messages : 696
Age : 35
Localisation : Back from the City
Date d'inscription : 27/06/2005

MessageSujet: Re: Palmarès JV   Dim 21 Oct 2018, 8:40 pm

Valis III (MD) 13.10.2018

On prend les mêmes et on recommence... ou pas tout à fait. Dans cet opus, on peut switcher à loisir entre 3 guerrières. Du coup revers de la médaille, contrairement à l'épisode précédent, l'armement est fixe pour chacune des héroïnes. Le jeu est un peu moins bourrin (j'ai bien dit un peu moins) puisqu'il faut maintenant remplir une barre de charge pour vraiment faire mal aux ennemis, le fait de matraquer le bouton d'attaque ne faisant que peu de dégâts au final... Techniquement, ce Valis a fait un bon en avant avec des graphismes plus léchés et des musiques plus audibles... Oui mais on retrouve malheureusement toujours les mêmes défauts : un manque de prise de risque, du fun aux abonnés absents, une maniabilité laborieuse et des sauts/collisions toujours aussi approximatifs, rendant les phases de plateformes très frustrantes... Celles du niveau de la glace sont d'ailleurs à s'arracher les cheveux !!!


J'ai pas mal dosé la Neo Geo Mini ces 10 derniers jours. J'étais plutôt parti sur la version japonaise à la base pour son design et la présence de Twinkle Star Sprites (seul jeu que je n'ai pas en original dans tout le line-up des 2 versions japonaise & internationale, avec le 1er Metal Slug of course). Mais finalement, j'ai opté pour la version internationale pour son prix (offre à 113€ fdpin sur RushOnGame) et un set de jeux un peu plus équilibré (moins de jeux de baston, tous les Slugs, etc). J'ai pris la console nue (sans manette supplémentaire et sans le cable pour la brancher à la télé), c'était uniquement pour le côté gadget et jouer en mode casual, quand j'ai 10-15 minutes à perdre, et/ou pour voir la fin de certains jeux (grâce à la présence de 4 slots de sauvegarde par titre) que je n'aurais jamais eu la patience de finir sur la Rolls (Crossed Swords typiquement !). Pour joueur en solo "sérieusement" ou faire des sessions avec des potes, rien ne remplace le support d'origine !
Agréablement surpris par la qualité d'image et du son, la finition de la mini borne est plutôt correcte avec la présence d'une LED bleue assez classe autour du stick. La disposition des boutons rend les sessions longues laborieuses (attendez vous à des crampes) et sortir des manips complexes dans des jeux de baston techniques (à la KoF ou Markof) relève souvent de la gageure... Dommage qu'il n'y ait pas de micro-switch sur le stick. Et gros carton rouge concernant l'absence de batterie interne qui fait de cette Neo Geo Mini une console "transportable" au mieux, mais certainement pas une portable... J'allais oublié également, les jeux sont censurés (pas de sang, etc), grossière erreur !!!
Au final, cette mini console/borne s'avère plutôt sympa pour jouer à la cool en mode casual mais cela reste un gadget. SNK a fait le choix de la facilité en s'orientant vers un produit plutôt grand public (avec ses avantages et ses inconvénients) mais je reste persuadé qu'il y avait beaucoup mieux à faire pour combler les fans invétérés de la marque, un bartop par exemple... Je reste malgré tout satisfait de cet achat, c'est cool de voir un produit officiel SNK sortir en 2018.

Pour ceux qui hésitent entre les 2 versions, voici les exclus pour chaque :

Mini Jap
Aggressors of Dark Kombat
Alpha Mission II
Burning Fight
Cyber-Lip
Ninja Commando
Real Bout Fatal Fury 2 : The Newcomers
The King of Fighters '94
The King of Fighters '96
The King of Fighters '99
The King of Fighters 2001
The King of Fighters 2003
The Last Blade
Top Hunter : Roddy & Cathy
Twinkle Star Sprites

Mini Internationale
3 Count Bout
Blue’s Journey
Crossed Swords
Football Frenzy
Ghost Pilots
King of the Monsters
Metal Slug 4
Metal Slug 5
Metal Slug X
Last Resort
Magician Lord
Mutation Nation
Robo Army
Shock Troopers

Metal Slug (Neo Geo Mini) 13.10.2018

Je ne suis pas prêt psychologiquement à lâcher 10-15k€ pour la version jap AES originale donc je me contenterai d'y jouer sur Neo Geo Mini pour le moment ! Cool
Pas loin de penser que le premier Metal Slug reste l'un des tous meilleurs (sinon le meilleur) de la série. La réalisation magistrale, la patte graphique, l'humour, les armes et les tanks sont déjà là. Certes, le jeu est linéaire (pas de chemins multiples) mais les niveaux sont très variés. La progression est sans doute plus facile que dans les épisodes qui suivront et le titre est court mais la replay-value est quasiment infinie. Et j'apprécie le fait qu'il ne parte pas dans tous les sens, contrairement aux épisodes suivants avec les aliens, les zombies, les crustacés géants et autres plantes carnivores...

Art of Fighting (Neo Geo Mini) 14.10.2018


Le premier jeu que j'ai vu tourner sur la Rolls il y a plus de 25 ans et quelle claque !!! Les zooms, l'ambiance des stages et les musiques, les combattants ultra-classes qui évoluent au fur et à mesure des rixes (les visages qui se tuméfient, les lunettes qui volent suite à un impact au visage, etc), le mode histoire étonnamment scénarisé pour un jeu de baston, il n'y a pas grand chose à jeter en toute sincérité... hormis peut-être le fait de ne pouvoir jouer que Ryo et Robert en mode histoire...
Typiquement le genre de jeux à doser sur le support original... Sur la Neo Geo Mini, je réussis à sortir au mieux le Haoh Shoko Ken 1 fois sur 2 ! Very Happy

Last Resort (Neo Geo Mini) 20.10.2018

Un des shmup cultes de la Neo Geo, et accessoirement le premier sorti sur ce support si je ne dis pas de bêtises. Inspiré d'Akira, il brille par son univers apocalyptique et son souci du détail : les voitures qui défilent sur l'autoroute lors du premier niveau, les pilotes qui s'éjectent quand on détruit les vaisseaux ennemis, etc. Les couleurs sont particulièrement bien choisies et certains stages sont de véritables tableaux (les 2 premiers notamment). Le gameplay à la R-Type avec le module nécessite un certain temps d'apprentissage. La difficulté est vraiment corsée puisqu'on reprend en début de stage à chaque vie perdue. On peut chipoter en lui reprochant sa faible durée de vie (seulement 5 stages, avec un 2nd loop obligatoire pour voir la vraie fin) mais son ambiance fantastique justifie l'achat.

Crossed Swords (Neo Geo Mini) 20.10.2018

Un titre assez atypique, dans lequel on incarne un chevalier vu de de dos, par transparence. Les commandes sont assez basiques : garde haute, garde basse, straff vers la gauche & vers la droite, et quelques attaqués spéciales... Le tout est ultra répétitif, tout comme les ennemis d'ailleurs. La dimension RPG est assez sympathique (on monte de niveau et on récupère de l'argent qui peut être dépensé chez un marchand afin d'upgrader ses armes, de remonter sa barre de vie) et l'ambiance médiévale teintée d'heroic-fantasy est vraiment plaisante. La durée de vie est conséquente pour un titre arcade (comptez une bonne heure et demie, avec plusieurs embranchements possibles) mais la difficulté est redoutable ! Pas un indispensable mais un soft à essayer au moins une fois.

Metal Slug 5 (Neo Geo Mini) 20.10.2018

Après un épisode 4 bien terne, ce Slug 5 vient relever le niveau et apporte quelques nouveautés, comme la glissade. Les environnements sont dépaysants : escapade en canoë dans la forêt amazonienne, progression dans un temple aztèque (ou inca ?), course en Fiat 500 customisée, etc. Contrairement au 3ème opus, cet épisode a aussi le bon goût de ne pas jouer la carte de la surenchère. Bref, un épisode dans la lignée de ses illustres prédécesseurs, même s'il n'égale pas le X, le 1 ou encore le 3.

Metal Slug 3 (Neo Geo Mini) 20.10.2018  

Objectivement un des meilleurs épisodes de la série, avec des situations variées, de multiples embranchements. Mais le tableau est un peu terni par un dernier stage interminable, qui casse le rythme du jeu selon moi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lars
Cochonou
Lars

Nombre de messages : 4509
Age : 35
Localisation : dans les montagnes ...
Date d'inscription : 26/06/2005

MessageSujet: Re: Palmarès JV   Lun 22 Oct 2018, 9:50 am

Haha belle serie de finish la ! Audrey etait partie en mission en dehors de Paris ou un truc comme ca ? Very Happy

Note que je comprends pas comment tu resistes a acheter un jeu a 10k ... Maintenant que t'as achete l'appart t'as quand meme moins besoin d'economiser, et c'est vraiment LE jeu a avoir pour un collectionneur de NeoGeo. Perso a prix equivalent j'aurais achete ca avant la montre ... (D'autant que le jeu perdra pas de valeur).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kurush
Limace Baveuse
Kurush

Nombre de messages : 696
Age : 35
Localisation : Back from the City
Date d'inscription : 27/06/2005

MessageSujet: Re: Palmarès JV   Mar 23 Oct 2018, 8:15 am

Disons que les save states, ça aide pas mal... Wink

Pour le jeu à 10-15k€ c'est plus psychologique qu'autre chose, ça me parait dingue de mettre autant dans un seul titre juste pour avoir l'original... Et encore faut-il tomber sur un vendeur, avoir la certitude que c'est bien un original, connaitre son track record, etc. Bref, ça fait beaucoup de si !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lars
Cochonou
Lars

Nombre de messages : 4509
Age : 35
Localisation : dans les montagnes ...
Date d'inscription : 26/06/2005

MessageSujet: Re: Palmarès JV   Mar 23 Oct 2018, 9:11 am

T'es plus raisonnable que moi :-) Perso si je faisais ce genre de collec ca fait belle lurette que je l'aurais achete ce jeu. D'autant que comme tu dis, un vrai verifie est quasi impossible a trouver, donc le jour ou tu en vois passer un en vente dont l'historique est reconnu par tout le monde, ca peut etre une occasion unique qui se presente toutes les X annees ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kurush
Limace Baveuse
Kurush

Nombre de messages : 696
Age : 35
Localisation : Back from the City
Date d'inscription : 27/06/2005

MessageSujet: Re: Palmarès JV   Dim 04 Nov 2018, 3:27 pm

Teenage Mutant Hero Turtles II : The Manhattan Project (FC) 28.10.2018

Fini avec Lars dimanche dernier. L'aventure commence sur une plages foridienne, sur laquelle se prélassent nos tortues en compagnie d'April O'Neil, pour des vacances bien méritées. Cette gourde a encore trouvé le moyen de se faire kidnapper par Shredder et le Foot Clan, c'est donc reparti pour un tour !
Techniquement, le titre impressionne avec des environnements fouillés, des arrière-plans détaillés. Il est sorti en fin de vie de la console, qui crache clairement ses tripes, avec du clipping et la disparition temporaire de certains sprites... Les musiques sont dynamiques à souhait et soulignent parfaitement l'action à l'écran. Les stages sont plus variés que la moyenne : plage, séquence de surf, sous-marin, égouts, technodrome, etc... La durée de vie est conséquente (une bonne grosse heure pour le terminer) avec 8 longs stages jalonnés de nombreux boss et sous-boss, et des parts de pizza réduites à la portion congrue. Pour une fois, toutes les tortues sont intéressantes à jouer et on ne se battra pas en mode 2 players pour incarner Donatello ! Le gameplay est hyper efficace, à base d'attaques sautées et de coups spéciaux (différents pour chaque tortue).
Bref, un des meilleurs beat them all sur Famicom mais peu connu dans nos contrées car uniquement sorti au Japon et aux USA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lars
Cochonou
Lars

Nombre de messages : 4509
Age : 35
Localisation : dans les montagnes ...
Date d'inscription : 26/06/2005

MessageSujet: Re: Palmarès JV   Dim 04 Nov 2018, 7:40 pm

C'est toujours marrant le "La durée de vie est conséquente, une bonne grosse heure" Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kurush
Limace Baveuse
Kurush

Nombre de messages : 696
Age : 35
Localisation : Back from the City
Date d'inscription : 27/06/2005

MessageSujet: Re: Palmarès JV   Dim 04 Nov 2018, 8:45 pm

Pour un beat them all, c'est plutôt dans la moyenne haute... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poly
Lapinou en Chaleur
Poly

Nombre de messages : 4566
Age : 35
Localisation : Somewhere Anywhere
Date d'inscription : 27/06/2005

MessageSujet: Re: Palmarès JV   Lun 03 Déc 2018, 11:01 am

Lost Castle

Un petit jeu indépendant à faire en coop.

Il s’agit d’un mix entre Beat them all et Rogue like, avec une difficulté assez importante, et jouable en coop jusqu’à 4.

Au niveau design et gamepplay le jeu se rapproche un peu de Castle Crasher, et je pense que les développeurs s’en sont inspirés.

Le scénario du jeu, comme un bon beat tem all, est très simple : des démons ont envahit le château et tué tout le monde. Et c’est aux joueurs de reprendre le château.

Le jeu se déroule en 5 niveaux globalement linéaires. Chaque niveau est divisés en petits tableaux dans lesquels il est nécessaire de tuer chaque monstre pour ouvrir le passage vers le tableau suivant. Encore une fois assez classique mais efficace.

A la fin de chaque tableau un coffre tombe du ciel et permet de looter un peu avant de passer à la salle suivante.

Les niveaux sont assez variés en terme de monstre et de décors (prison, foret lugubre, caverne, catacombes, château), et un boss termine chaque niveau. Et d’ailleurs, le boss rencontré à chaque niveau est aléatoire parmis 3 à 4 boss lié au niveau. Tuer un boss permet de débloquer de nouvelles armes pour les runs futurs.

Au niveau gameplay, le jeu se prend en main assez facilement, les actions possibles sont : taper, sauter, de défendre, utiliser son pouvoir spécial, utiliser un objet
Là où ça devient intéressant, c’est que les attaques et pouvoir spéciaux du personnage vont dépendre de l’arme qu’utilise le personnage. Même si chaque type d’arme (double épée, fusil, arc, épée à deux mains, baton), va avoir son combo d’attaque de base similaire, son attaque spécial et sa défense va changer selon l’arme. Et bien sur le drop des armes est aléatoire, du coup il faut s’adapter à ce qu’on drope (classique du rogue like).

Et oui car le jeu est aussi un rogue like. Le jeu est difficile, et il est quasiment impossible de le terminer dans mourir et retourner au début. Heureusement, les âmes des monstres tués peuvent être utilisés arènes chaque mort pour débloquer des améliorations pour les runs suivants, rendant le jeu « plus facile ».

Il y a aussi tout a tas de divers objets, armures, potions, nourriture (pour se soigner) que l’on drope un peu tout le temps et avec lequel il faut s’adapter pour avancer. En coop il est également possible de ressusciter ses alliés morts au combat avec la moitié de leur vie … et on meure beaucoup surtout vers la fin du jeu

Au final un petit jeu sympathique à faire en coop. Un run complet jusqu’au boss de fin met globalement une heure. Pour le terminer, on a joué globalement une quinzaine d’heure, et donc un bon paquet de try ! Les monstres tapent fort et les erreurs sont rapidement fatales.

Une fois terminé la première fois, il faut encore terminer le jeux 2 fois (avec quelques boss différents, puis faire le jeu en nightmare pour débloquer un dernier niveau caché et avoir la vraie fin. Je n’en suis pas là, mais en tout cas il y a du challenge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Lars
Cochonou
Lars

Nombre de messages : 4509
Age : 35
Localisation : dans les montagnes ...
Date d'inscription : 26/06/2005

MessageSujet: Re: Palmarès JV   Lun 03 Déc 2018, 11:06 am

Ha bah voila un jeu que je pourrais faire avec vous une fois fini RDR2 Smile Et arriver au monde cache !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poly
Lapinou en Chaleur
Poly

Nombre de messages : 4566
Age : 35
Localisation : Somewhere Anywhere
Date d'inscription : 27/06/2005

MessageSujet: Re: Palmarès JV   Lun 03 Déc 2018, 11:13 am

La coop est pas mal faite en plus.

Disons que tu as ta propre progression pour tes talent de ton coté, mais tu profites quand même de certaines améliorations des autres joueurs (notamment le choix des armes, ou des objets de départ), ce qui fait que tu n’es pas si inutile au final.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Lars
Cochonou
Lars

Nombre de messages : 4509
Age : 35
Localisation : dans les montagnes ...
Date d'inscription : 26/06/2005

MessageSujet: Re: Palmarès JV   Lun 03 Déc 2018, 11:49 am

Apres les Beat'en all je suis pas tres bon, mais pour 10 balles je testerai peut-etre, a moins que vous ayez deja arrete, auquel cas il vaut mieux reprendre un abo Dofus Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poly
Lapinou en Chaleur
Poly

Nombre de messages : 4566
Age : 35
Localisation : Somewhere Anywhere
Date d'inscription : 27/06/2005

MessageSujet: Re: Palmarès JV   Lun 03 Déc 2018, 11:56 am

Il vaut pas plus de 10 balles, je l'ai même acheté à 3 euros comme c'était le black friday quand on a commencé

Ca dépends quand tu veux y jouer, dans une semaine je ne garantie pas que mon frère et ses potes y jouent encore, ils ont quand même une tendance à la girouette rapide Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Kurush
Limace Baveuse
Kurush

Nombre de messages : 696
Age : 35
Localisation : Back from the City
Date d'inscription : 27/06/2005

MessageSujet: Re: Palmarès JV   Mar 01 Jan 2019, 11:24 am

Mes derniers finishes de l'année 2018... Mes bonnes résolutions : ne pas faiblir en 2019 ! Wink


Crash Team Racing (PS1) 02.12.18

Un jeu de kart qui se paie le luxe d'égaler voire même de surpasser le maître. 8 persos très différents, 18 circuits avec des tracés originaux, un mode solo bien dense (avec des boss à affronter, des time trials, des médailles à récolter, etc), une animation fluide à souhait, une explosion de couleurs... Et surtout, un gameplay jouissif qui incite à user et abuser des mini-turbos (sur certains circuits, on peut même pratiquement les enchaîner à l'infini). Là où Mario Kart privilégie les bonus, ces derniers sont finalement beaucoup moins présents dans CTR, qui fait appel davantage au pilotage pur.
J'attends le remake annoncé aux Game Awards de pied ferme !


Mega Man X (SNES Classic Mini) 28.12.18

L'épisode qui marque le renouveau de la série : après les 7 premiers Mega Man, la série prend une tournure plus adulte/mature avec l'avènement des X... X, notre androïde est upgradable à souhait : bien sûr, on récupère la traditionnelle arme après avoir détruit chaque boss (on peut même considérer qu'on en récupère 16 au total puisque chaque arme de boss peut être boostée avec le buster de X pour former une super attaque) mais il faut véritablement fouiller dans les niveaux afin de récupérer 8 conteneurs de coeur (pour augmenter sa vie max), 4 réservoirs d'énergie (utiles contre le boss final, Sigma, notamment sa dernière forme) et 4 upgrades pour l'armure (dont le dash). De base, X peut rebondir contre les murs et ça change pas mal la donne, adieu les sauts millimétrés des épisodes précédents ! D'une manière générale, la difficulté est beaucoup moins hardcore que dans les épisodes précédents mais la durée de vie ne s'en trouve pas véritablement affectée puisque cela prendra 2 bonnes heures pour retourner les niveaux de fond en comble, et débloquer ce superbe caméo de la part de Capcom... le Hadouken de Ruy/Ken dans Street Fighter II !!! Ce dernier permet d'ailleurs de one-shoter tous les ennemis du jeu, boss y compris... Vraiment pas évident à débloquer (notamment le fait de devoir mourir 4 fois de suite au même endroit une fois avoir rempli toutes les conditions nécessaires pour l'obtenir), ci-dessous un vidéo guide de l'ami DGJX pour ceux qui voudraient s'y frotter.
Techniquement, le tout est très propre, même si on sent que la 16 bits de Nintendo n'a pas été poussée dans ses derniers retranchements... Impossible de finir ce mini-test sans mentionner les musiques très rock/dynamiques de cet opus, qui comptent parmi les plus belles de la série (Storm Eagle, Flame Mammoth, Spark Mandrill et j'en passe) !
https://www.youtube.com/watch?v=Hcv013_ejCU


Carrier Air Wing (Arcade/Xbox) 28.12.18

La suite arcade de Area 88/U.N Squadron sorti sur Super Nintendo... Un shmup assez moyen, avec des musiques quelconques et qui manque singulièrement de personnalité. Je lui préfère de loin la version Super Nintendo (titre de mon enfance, qui m'avait notamment marqué pour ses musiques fantastiques et ses missions scénarisées).
Dans ce titre arcade, on peut choisir parmi 3 avions (un air-air, un air-sol et un sol-sol) même s'il est difficile de faire la différence en termes de gameplay. On retrouve le système d'achat d'armements, et c'est cette fois-ci un ersatz de Sean Connery qui nous donne les instructions à chaque début de mission... A noter que le titre est étonnament long pour un shmup arcade de cette époque, comptez pratiquement 1h pour en venir à bout.


Crash Bandicoot 3: Warped (PS1) 29.12.18

Objectivement le meilleur de la série. Techniquement, il pousse la console dans ses derniers retranchements et les animations s'avèrent encore plus poilantes (je pense notamment aux nombreuses morts), dignes d'un dessin animé (du moins pour l'époque !).
La vraie bonne idée de ce soft, c'est un élément du scénario qui consiste à faire voyager Crash (et sa soeur, Coco) dans le temps. Du coup, les environnements sont extrêmement variés et tout le monde y trouvera son compte : Egypte ancienne, châteaux médiévaux, Chine ancienne, préhistoire, le futur, etc. Les phases de gameplay ne sont pas en reste : courses de moto, jet-ski, combats aériens dans un vieux coucou, phases sous-marines, parcours à dos de tigre, course poursuite avec un tricératops, etc.
Le gameplay s'enrichit à chaque boss battu puisque notre marsupial gagne différentes aptitudes : double saut, super-toupie, super dash, un bazooka lanceur de pommes qui permet de locker les ennemis...
La durée de vie peut paraitre assez réduite aux premiers abords, avec les 25 cristaux roses à récupérer. Mais c'est sans compter sur les autres pierres précieuses à obtenir selon plusieurs conditions, certaines étant assez ardues : terminer chaque niveau en détruisant toutes les caisses, terminer certains niveaux en un temps donné, etc.
Je n'ai pas encore eu l'occasion d'acheter le remaster next gen mais je compte refaire les 3 premiers Crash prochainement.


Mad City (Famicom) 30.12.18

Un beat them up plus connu en Occident sous le nom de Bayou Billy. Ce bon vieux Billy (qui ressemble à s'y méprendre à Crocodile Dundee) part à la recherche de sa petite amie qui s'est faite kidnapper par un gang... Le titre vaut surtout pour son ambiance assez bien retranscrite (malgré des graphismes assez ternes) : crocodiles dans les marais, villes typiques de Louisiane, etc. Mais aussi pour ses différentes phases : outre la partie beat them all, d'autres niveaux proposent des phases de tirs avec l'écran qui défile automatiquement (jouable au zapper d'ailleurs) mais aussi des courses-poursuite en jeep en temps limité avec mitraillettes et grenades à foison. La partie beat them all est plus classique avec 3 coups possibles (coup de poing, coup de pied, coup de pied sauté) et des items qui facilitent grandement la tâche, le fouet en particulier qui permet de rester à distance des ennemis.
Techniquement, ce n'est pas la folie... Le clignotement des sprites et très présent et les collisions assez hasardeuses...
Au final, un titre moyen+, qui vaut surtout le détour pour son ambiance et ses différentes phases de gameplay. A noter que la version jap est beaucoup plus facile que les versions occidentales.


Dead or Alive: Dimensions (3DS) 31.12.18

Ça faisait un certain temps que je ne m'étais pas replongé dans cette série de jeux de baston assez casual. On retrouve très vite ses marques : dynamisme des combats, arènes destructibles/exploitables, les contres qui font des ravages, les combos ultra faciles à sortir (d'ailleurs, l'écran inférieur de la console affiche en temps réel tous les combos que l'on peut réaliser, vraie bonne idée), etc... et bien sûr, les combattantes aux formes généreuses !!! Very Happy
Techniquement, c'est fluide à souhait, RAS. Avec 25 combattants et une pléthore de modes de jeux (arcade, chronicles, survival, training...), la durée de vie est vraiment très bonne. Bref, un très bon jeu pour tuer le temps en train ou en avion, même si le gameplay relativement simpliste propre à la série pourra rebuter les hardcore gamers du VS fighting...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lars
Cochonou
Lars

Nombre de messages : 4509
Age : 35
Localisation : dans les montagnes ...
Date d'inscription : 26/06/2005

MessageSujet: Re: Palmarès JV   Jeu 03 Jan 2019, 11:10 am

Bon apres m'etre chauffe sur Power Blade, le prochain objectif est de faire Megaman X du coup :-)
J'ai envie de voir a quoi ressemble ce Hadouken !


J'ai aussi attaque Lolo sur la NES virtuelle de la Switch que j'ai choppe avec mon abo de 1 mois au online ... Ce jeu j'y ai passe des heures et des heures avec mon pere, sans jamais en voir le bout ...

L'autre de ce type c'est Kickle Cubicle que je veux aussi finir depuis 30 ans, idem il me semble ne jamais en avoir vu le bout ... mais maintenant avec Save State et soluces ce sera moins complique, a voir si j'ai le courage de try hard sur les puzzles ou pas Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lars
Cochonou
Lars

Nombre de messages : 4509
Age : 35
Localisation : dans les montagnes ...
Date d'inscription : 26/06/2005

MessageSujet: Re: Palmarès JV   Sam 05 Jan 2019, 7:01 pm

Lolo (NES virtuelle - Switch) 05/01/2019

Un bon petit puzzle game que je voulais finir depuis longtemps, il ne me semble pas que j'avais réussi quand je l'avais eu à l'époque, à 7-8 ans et sans soluce, mais ça fait partie des jeux qui m'ont marqué et j'avais quand même dû aller loin car certains niveaux avancés me rappelaient des (mauvais) souvenirs !

Le principe est très simple, ramasser tous les coeurs de chaque tableau pour ouvrir un coffre, ramasser son contenu, et ouvrir la porte pour passer au suivant. Mais là où beaucoup de puzzles se contentent de pousser des caisses pour trouver le chemin (ce qui est vite chiant et prise de tête), Lolo contient finalement peu de caisses mais rajoute toute une palette d'ennemis différents qui chacun nous empèchent de progresser d'une manière ou d'une autre ... Certains bloquent, certains tirent en ligne, d'autres se réveillent une fois tous les coeurs ramassés et nous poursuivent etc ... Lolo peut également transformer les ennemis en oeufs (charges limitées bien entendu), et les pousser comme des caisses pour faire barrage aux tirs, ou même les pousser dans l'eau pour faire des radeaux, ce qui rend le gameplay finalement assez riche et pas ennuyeux !
Les graphismes sont basiques, mais les ennemis sont suffisamment bien faits pour paraitre vraiment aggressifs et instaurer une ambiance pesante tant notre petite boule bleue parait faible et sans défense.

Il faudra au final 2-3 heures pour parcourir les 50 niveaux, et se creuser les méninges dans les derniers qui sont vraiment compliqués (J'avoue en avoir passé un avec une soluce ... mais 1 seul).


Le plus gros point négatif pour moi est la très grande monotonie du jeu, 50 tableaux subdivisés en 10 étages de 5, mais qui ont tous exactement le même environnement et la même musique répétitive. Dommage. Il n'aurait pas forcément été très difficile de changer un peu l'ambiance en gardant les mêmes énigmes. 1 seul tableau déroge à la règle avec de la lave à la place de l'eau (un peu hors sujet), et dès le suivant on revient au même thème ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kurush
Limace Baveuse
Kurush

Nombre de messages : 696
Age : 35
Localisation : Back from the City
Date d'inscription : 27/06/2005

MessageSujet: Re: Palmarès JV   Dim 06 Jan 2019, 7:50 pm

Blast Wind (Saturn) 01.01.19

Un shoot vertical efficace réalisé par Tecno Soft (qui s'est essentiellement illustré sur la série Thunder Force). Très old school dans l'esprit, il se démarque par le fait de pouvoir choisir son itinéraire au sein d'un niveau, via un système de switch à activer. Toujours sympa car le soft est vraiment très court, comptez une (toute) petite demie-heure pour venir à bout des 6 stages...
Techniquement, le titre assure avec des zooms à gogo et de superbes effets de distorsion (la lave dans le stage 5, Dimension Cave). Les couleurs un peu ternes altèrent la visibilité à l'écran, on confond souvent des éléments du décor avec les boulettes ennemies...
La bande-son constitue le véritable gros plus de Blast Wind, les thèmes synthé-rock déchirent (ex : Ultimate Destroyer ou bien The Justice Bay dans le lien ci-dessous ne sont que quelques exemples). Dommage qu'ils soient couverts par des bruitages omniprésents et assez agaçants (les explosions des vaisseaux ennemis).
https://www.youtube.com/watch?v=k9_boRVnIQM
Pas très hard-core, Blast Wind constitue une valeur sûre mais pour moi, il lui manque un petit supplément d'âme pour en faire un indispensable, d'autant plus que je ne suis pas forcément hyper fan de son ambiance et que la Saturn dispose de pléthore d'excellents shmups. Un très bon shoot cela dit, mais à réserver aux accros/collectionneurs du genre (comptez 200€ pour un exemplaire complet near-mint).


Donkey Kong Country Returns 3D (3DS) 06.01.19

J'avais zappé la version Wii et je ne regrette pas d'avoir pris le temps de le faire sur 3DS. Retro Studio signe là un superbe platformer, dans la lignée des épisodes SNES !
DK dispose de nouvelles aptitudes qui viennent enrichir le gampelay : il peut agripper contre des parois (recouvertes de gazon), taper des poings sur le sol pour activer des mécanismes ou révéler des zones cachées, souffler sur des éléments du décor, accéder à différents plans, etc. Les sauts requièrent de la pratique, en raison de la "lourdeur" de Donkey. Le level design est excellent, les stages regorgent de bonus et de zones cachées.
Côté difficulté, le challenge est bien là, on est dans un pur die and retry à l'ancienne. Attendez vous à recommencer certains passages une bonne dizaine de fois... Heureusement, les vies sont extrêmement faciles à obtenir (on en récupère via de multiples façons) donc rien de vraiment punitif. Les niveaux dans les chariots miniers et à bord de la tonneau-fusée font partie des plus durs du jeu, vous allez probablement pester à un moment ou à un autre !!!
Un excellent titre donc, qui me donne bien envie de faire DKC : Tropical Freeze (que j'ai déjà sur Wii U mais je le prendrai sans doute sur Switch).


Power Blazer (Famicom) 06.01.19

Développé par Natsume, Power Blazer est action-platformer sorti au Japon en 1990. Il avait sans doute pour but de concurrencer Mega Man, empruntant pas mal de caractéristiques de ce dernier : le design général du héros, le Stage Select, l'environnement assez kawai, les sauts ultra millimétrés, etc. Ici, pas de cyber-bras mais un boomerang à utiliser à foison (il fait d'ailleurs beaucoup plus mal si on l'utilise via une attaque sautée). On peut upgrader ce dernier en augmenter sa puissance et/ou son champ d'action; on peut également récupérer des sortes de smart bombs et des capsules d'énergie (qui ne seront pas de trop).
Avec 6 stages principaux et le 7ème stage final, Power Blazer est est assez rapide à plier mais la difficulté est au rendez-vous, avec peu de bonus à se mettre sous la dent et des sauts qui demandent un certain temps d'adpatation. Un bon titre qui vaut surtout pour ses musiques d'excellentes factures, certaines étant vraiment mémorables !

A noter que pour sa sortie en Occident en 1991-1992, Power Blade (son nouveau nom) a subi un gros lifting. Exit l'environnement mignon et le clone de Mega Man en guise de héros, on incarne dorénavant un ersatz de Schwarzy dans des décors plus réalistes et typés SF. La difficulté a été revue à la baisse (plus d'items, les attaques se rechargent plus vite, présence d'un tir vertical, phases de plateformes moins exigentes, etc) et le soft est techniquement parlant beaucoup plus réussi. Pour une fois, la version occidentale est supérieure à la version jap, assez rare pour être signalé ! Finalement, si les environnements restent globalement reconnaissables, ce sont seulement les musiques et les boss qui demeurent (quasiment) identiques entre les 2 versions. Pour vous en convaincre :

Longplay Power Blazer
https://www.youtube.com/watch?v=CBNx5iAahqM

Longplay Power Blade
https://www.youtube.com/watch?v=O2q-W5PgS1g
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lars
Cochonou
Lars

Nombre de messages : 4509
Age : 35
Localisation : dans les montagnes ...
Date d'inscription : 26/06/2005

MessageSujet: Re: Palmarès JV   Dim 06 Jan 2019, 10:22 pm

Kickle Cubicle (NES Emulateur) 06/01/2019

Après avoir ratissé Lolo sans grande difficulté, on enchaine sur un autre puzzle game qui avait marqué mon enfance. La logique est grosso modo la même, 4 stages d'une quinzaine de tableaux, le but est de ramasser les sacs sur la map pour passer à la suivante.

Les maps regorgent d'ennemis, que l'ont peut geler, puis pousser dans l'eau pour créer des plateformes. Tout le jeu va donc consister à se créer des passages jusqu'aux sacs avec les blocs de glace, tout en évitant de se faire tuer. Et à ce titre, le bestiaire est très très étoffé, avec une bonne quinzaine d'ennemis différents et originaux, tous ne se gelant pas. Le jeu exploite d'aileurs très bien ceci avec quelques stages qui nécessitent bien plus de dextérité pour esquiver les boules d'énergie ou shooter tout le monde, que de réflexion pour résoudre l'énigme. On notera aussi la présence de vrais boss en fin de niveau, à tuer soi-même.
La palette graphique est colorée et variée selon les mondes, même si on reste tout le long sur le même thème, la glace ... bien sans être exceptionnel donc.
Les musiques par contre sont un peu décevantes, du fait qu'il n'y en a qu'une seule, plutôt bonne, mais franchement répétitive à la longue.

En termes de durée de vie, il faudra compter 2-3h pour voir le bout de l'histoire principale, sans grande difficulté (comme Lolo j'ai utilisé 1 soluce sur 1 tableau pour apprendre une technique que je ne connaissais pas ...).
Cela étant, une fois terminé, il faut avoir la patience de passer tout le générique, pour voir se débloquer un monde caché de 30 stages (!) extrèmement tordus et exigeants, et qui vont doubler la durée de vie ! Comptez bien encore 3h pour en voir le bout sans soluce, et quelques cheveux en moins ...


Au final, le jeu, même si il est moins connu, est bien supérieur à Lolo à mon goût. Plus riche, plus dur, plus long, et finalement plus fun.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Palmarès JV   

Revenir en haut Aller en bas
 
Palmarès JV
Revenir en haut 
Page 9 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» Monica Seles
» Bernard Hinault
» Classement des Lycées Haute-Normandie, palmarès 2012...!!!
» Palmarès des centres FIV
» Le palmarès

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CJV dispersée :: Section publique :: JEUX VIDEOS !!! (et PC)-
Sauter vers: